A la recherche de nouvelles copines...

Publié le par becassinechezheidi.over-blog.com

002-copie-14.JPG

L'on m'a dit que pour s'intégrer il faut s'inscrire à des clubs ou associations et découvrir dans le vif du sujet de découpage de tissu, de moulage de cendrier, de peinture sur soie, les aimables habitants prêts à nous acceuillir les bras ouverts après acquittement de la cotisation annuelle!

 

Cela tombe plutôt bien puisque j'ai reçu dans ma boîte aux lettres une propagande locale m'invitant à partager de joyeux moments avec mes futures meilleures amies.

Bon il faut d'abord que je tente un déchiffrage rapide de ce dont il s'agit....Je passe sur les clubs de lecture et d'échanges intellectuels dans lesquels je ne ferai pas illusion plus de 5mn.

Voyons à présent le reste...,tout cela ne m'est absolument pas familier, mon nouveau statut de "ménagère de moins de 50 ans" fait de moi une vraie débutante dans les travaux d'aiguilles et autres accomplissements de leur vision de la femme moderne et je ne veux pas que mes futures meilleures amies voient en moi une représentante de la France incapable de manier aiguille et ciseaux, et un accident est si vite arrivé!


alors que me reste-t-il? eh bien, pas grand-chose...J'opte plus sereinement pour l'inscription à un club de sport et sais déjà que je n'aurai pas à faire tapisserie et que sans complexe je pourrai montrer mon corps d'athlète!

 

Je commence donc par une séance de cardio, première étape celle des vestiaires où toutes ces dames décomplexées se baladent en tenue d'Eve (sans la feuille) je tente un bonjour qui reste seul, lui aussi!

RDV sur le terrain où je découvre mes futures meilleures amies perchées sur des vélos, courant sur des tapis, montant des escaliers imaginaires, bref assidues et concentrées sur...leur I-pad et pod. Peu m'importe, je ne désarme pas et me dis que la prochaine fois j'essaierai un cours avec un prof et que c'est sûr sur le tapis, à quatre pattes, la jambe en l'air, ça créé des liens.

 

C'est avec une énergie débordante que ce matin je récidive et après une incursion dans les vestiaires silencieux, je pénètre dans la salle où on doit faire le "Bauch express" (sorte de combinaisons de différents abdos). Mes amies sont déjà installées sur le tapis, mutiques, sans I (pad,pod) arrive alors le fringant professeur qui nous fera le cours entier en Anglais (bravo pour les progrès...) et tentera vainement quelques blagues qui ne feront rire que moi. Toutes feront parfaitement tous les exercices religieusement.

Comme le reste, sans fantaisie et sans regarder ailleurs que leur tapis devenu leur territoire, mes ex futures amies enchaînent les mouvements comme elles avaleraient une cuiller de sirop contre la toux, commme si, après avoir entretenu leur intérieur elles venaient se finir ici, sans montrer aucun plaisir, sans éclat...

 

Tant pis je continue mes plaisirs solitaires sans I

Publié dans made in suisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caroline 15/05/2012 12:20


ça fait 30 min que je me bidonne à la lecture des articles, très bien écrits au passage, et c'est étrange comme tout ça m'est familier, mais celui-ci vraiment, je m'y retrouve ! Mais rien n'est
perdu, après presque 1 an à la salle de sport et je ne sais combien d'heures à suer, j'ai eu un échange avec une "consueur", bon sur les pas du Kuduro, ça n'a duré que 3 minutes, mais quand même
!!! Comme Lisa j'ai abandonné l'idée de me fondre dans la masse suisse-allemande et je me suis mise à fréquenter des francophones... Malgré tout il fait bon vivre ici :o)


Caroline

becassinechezheidi.over-blog.com 15/05/2012 12:32



Tout à fait d'accord, il fait bon vivre ici 


Mais ché pas, ce doit être mon côté français, j'aime bien montrer un esprit critique et j'avoue que là, je me régale car il y a matière!


merci Caroline de ton commentaire



wilma 05/12/2011 10:01


ahhh les plaisirs solitairs !! J'en connais un rayon 

Lisa 30/11/2011 19:05


Comme toi, je suis une française expatriée en Suisse. J'ai quitté tout ce qui faisait ma vie (travail, appart, copain, famille) pour suivre mon copain (suisse-allemand) à Zurich. J'ai moins de
recul que toi, puisque je ne suis là que depuis 2 mois.


Pour me faire des amis, j'ai adopté une stratégie similaire, mais avec la communauté francophone...
Je t'avoue qu'avant de venir, je m'étais promis de m'intégrer parmi les suisses. Mais de toute évidence, ce n'est pas chose facile.
J'ai donc participé à deux randonnées organisées par un des membres des jeudis francophones (association regroupant les francophones de Zurich). C'était très sympa, et c'est un bon moyen se lier
d'amitié.
Nous nous retrouvons lundi prochain pour dîner au restaurant. Je te propose de te joindre à nous, qu'en dis-tu ? Promis, nous sommes locasses (et j'éteindrai mon iPhone) ! Nous serons une
dizaine, et pour la plupart d'entre nous, nous ne nous sommes vus qu'une seule fois.


Et si toi aussi tu veux lire mes aventures à Zurich, voici l'adresse de mon blog :
www.lisadeparis.ch


A très bientôt j'espère, Lisa

becassinechezheidi.over-blog.com 30/11/2011 20:36



Bonsoir Lisa


oui je résistais jusqu'alors à la tentation de retrouver des compatriotes -quoique demain rdv à la bahnof de Zürich pour la visite de la ville- et merci pour l'invitation


je regarderai volontiers ton blog tout à l'heure et reviens vers toi virtuellement plus tard


à bientôt pour de nouveaux échanges d'expérience


Marielle