douce France...

Publié le par becassinechezheidi.over-blog.com

Je tenais à fêter mon anniversaire sur "mes terres" et comme souvent c'est à coups (et à coûts) de bus, train, avion, puis bus, métro, train et bus que je regagne la Normandie après dix heures de voyage parfois émaillés par des retards de vol mais ça fait partie de l'aventure.

 

Seulement je ne boude pas le plaisir de vous conter mes péripéties métrolistiques. Après que le bus Air France venant d'Orly me dépose à Invalides pour faire une course, je prends le métro ligne 12 pour regagner la gare St Lazare et attraper le dernier train pour Fécamp. Seules 5 stations me séparent de ma destination mais c'est sans compter sur les aléas des transports urbains que j'avais quelque peu oubliés car j'ai toujours privilégié la pratique du vélo même et surtout à Paris. 

 

C'est après avoir franchi les deux premières stations que le train s'est immobilisé sur les voies, lumière éteinte. Après quelques secondes d'obscurité, la lumière revint mais le train lui reste cloué sur les rails.

Les minutes passent rythmées seules par la voix du conducteur qui nous demande de patienter...que faire d'autre. L'un des voyageurs, nombreux à 18h30, agacé par l'attente et la chaleur sans doute, se met à interpeler par la fenêtre, le chauffeur descendu du train, "eh chauffeur, faut me faire sortir, moi je reste pas, je suis claustro, j'vous jure j'vais péter un câble, faut me faire sortir", le chauffeur a du sans doute lui répéter hors micro ce qu'il nous avait dit à plusieurs reprises " de bien vouloir patienter"... qu'il cherchait notre correspondant...

 

Puis ça se précise des deux côtés d'ailleurs, le chauffeur nous annonce maintenant l'évacuation du train (chouette, je vais peut-être faire un tour d'hélico) suite à un incident grave voyageur à la gare St Lazare;

tandis que notre jeune voyageur déclame maintenant "qu'il ne veut pas mourir ici, qu'il a une famille" et s'agite encore plus...nous bien sûr, on est tous stériles et orphelins...

 

Je regarde ma montre; cela fait moins de 3 heures que je suis "home sweet home" et l'idée de rester coincée dans ce "no man's land" avec Kirikou  ne m'enchante pas.

 

C'est au bout de 20 bonnes minutes que des petits hommes verts (personnel de la RATP) arrivent avec une petite échelle par wagon, Kirikou,lui, a sauté à l'ouverture des portes sans attendre la pose de l'échelle et s'est mis à courir sans un regard pour nous, ses compagnons de galère...l'évacuation fut longue car ça n'avancait pas et pour cause, nombreux étaient ceux qui, bras tendus, immobiles, dans l'obscurité des boyaux du métro, tentaient d'immortaliser cet instant avec leur portable...

ratp-ligne12-4juillet2012

 

 


Une petite pensée pour le monsieur impotent laissé sur place, impossible à évacuer

 

Drôle d'époque...

 

Arrivée à Fécamp après 22h et bien après le tour de France passé quelques heures plus tôt, je fus acceuillie par une pluie fine qui n'aura guère cessé du weekend

bon anniversaire...Merci

Publié dans escapades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

karine 10/07/2012 19:11


Finalement, c'est en France qu'il t'arrive les meilleures et plus improbables péripéties !!


Tu n'as vraiment pas de chance..


Bisous


 

karine 10/07/2012 19:06


Finalement: c'est en France où tu vis tes plus belles péripéties !!! 


Tu n'as vraiment pas de bol !!!  bisoussss


 

becassinechezheidi.over-blog.com 10/07/2012 20:18



Ben en fait ils n'ont pas de métro ici, mais quoi qu'il en soit tout arrive à l'heure: bus et trains


au moins j'étais sûre d'être bien en France



zouzou 10/07/2012 17:10


oh non!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je vais t'appeler la chèvre!!!!


mais si j'ai bien compris tu as reussi à ne pas louper ton train..

becassinechezheidi.over-blog.com 10/07/2012 18:03



exacte, c'est vache non comme cadeau d'anniversaire?!



Lisa 10/07/2012 11:37


Et bien Marielle malgré plus de 30 ans passés à Paris, je n'ai jamais vécu une évacuation du métro. J'en serais presque jalouse, si la cause n'était pas si dramatique... Car le sais-tu "accident
grave de voyageur" est le doux euphémisme choisi par la SNCF pour "suicide sur les voies" ?


En tout cas, j'apprends que c'est bientôt ton anniversaire, alors j'en profite pour te souhaiter "Herzlichen Glückwunsch zum Geburtstag" !!!


Bises,


Lisa, de Paris bien sûr ;D