Engelberg ou la montagne des anges

Publié le par becassinechezheidi.over-blog.com

Et une petite canicule qui éliminera peut-être les trop vieux qui ne savent pas conduire (voir "vacances j'oublie touuuuuuut"), mais en attendant l'air est irrespirable et à moins de barboter dans le lac comme les autres palmipèdes et congénères, il n'y a pas moyen de se rafraîchir!

 

 

 

sauf que...


 

Et si nous partions la journée la-haut sur la montagne, das ist eine gute Idee!

 

002

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

une heure et demie de moto plus tard et au moins 20mn de téléphérique et 40mn de queue pour y accéder nous sommes sur le premier sommet

 

 

 

003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

contente d'enfin toucher terre, nous quittons la foule très dense et allons voir ce petit lac en contrebas 

 

 

010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les sommets des montagnes qui nous entourent sont enneigés et la fraîcheur promise n'est pas encore acquise, nous entreprenons le tour du lac pour en découvrir la flore et la faune

 

 

011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


033

 

 

 

 

 

 

 

 

les vaches se laissent gentiment traverser


 

 

 

041

 

 

 


et profitent, elles aussi, de leur repos dominical avant la prochaine re-traite

 


 

 

 

 

 

 

 

 

132

 

 

 

 

d'ailleurs les bidons attendent...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

046

 

 

 

 

 

 

et selon l'éclairage, l'eau se pare de reflets d'argent mais elle reste trouble et peu engageante pour la baignade malgré l'envie de fraîcheur

 

 

 

 




116

 

 

 

 

 

 

des barbecues hi-tech sont à la disposition des randonneurs sous l'oeil réprobateur de la faune immédiate

 

 

 

 

 


 

117

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

puis nous reprenons un télémachin qui tourne à 180°au-dessus d'un glacier plus très blanc où là encore c'est la cohue...

 

065

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

digne du RER parisien (sans la panne, Dieu merci!), à croire que les tous nouveaux 8 millions d'habitants de Suisse(dont je fais modestement partie) se sont donnés le mot !  

 

 

115

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En tout cas 10 bus d'indiens sont là et ce ne doit pas être nouveau car les panneaux qui nous cueillent à la sortie de la soucoupe sont aussi écrits en indien tout comme les directions du restaurant et même le chauffeur de la soucoupe leur a souhaité une bonne journée en indien, tout comme il l'a fait en anglais et en allemand d'ailleurs.


 

Nous voilà au sommet de Titlis l'un des plus hauts sommets suisses. Nous marchons dans une neige d'été largement foulée à plus de 3000 m d'altitude avec une vue merveilleuse et un petit vent frais qui valait à lui seul le déplacement!

 

076

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

080

 

 

 


 

nous nous arrêtons pour regarder ceux qui iront encore plus haut dans ce ciel immaculé

 

 

 

 

 

 

 

 

Icare revisité

 

 

092093

098099

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lassés de tout ce monde nous décidons après la première descente mécanique de poursuivre jusqu'à Engelberg à pied

 

 

050145

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous rencontrons de nombreux tourniquets à emprunter, étrange, ces choses mises là au milieu de nulle part, comme pour canaliser un flux improbable de randonneurs

 

135

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

après plus d'une heure et demie de marche et 4 ampoules aux pieds, nous retrouvons la civilisation (mais l'avions-nous jamais quittée?) avec ces jolis chalets

 

154159

Publié dans made in suisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article