journée parisienne

Publié le par becassinechezheidi.over-blog.com

Alors que nos vacances allaient enfin commencer en duo, mon cher et tendre m'annonçait une réunion incontournable...à Paris

Qu'à cela ne tienne! je me montre très compréhensive et profite de l'occasion pour replonger 24h dans mon ancienne vie.

Nous arrivons à St Lazare et chacun vaque à ses occupations. Direction pour moi la place St Michel pour aller chez le n°1 de la vente de livres toutes spécialités confondues.

Au bout d'une heure je ressors les bras chargés de tous les ouvrages qui devraient alimenter mes prochains cours.

Puis petit tour dans ce quartier que j'affectionne particulièrement proche de St Germain et de cet atmosphère unique. Je m'autorise un café et m'imprègne du bruit des tasses, des conversations de comptoir, de la valse des serveurs toujours souriants, sans doute un peu nostalgique de cette époque passée et sans doute fantasmée.
DSCF6333





















J'aime rappeler à mes "élèves" le rôle social et culturel des cafés, troquets, bistros, estaminets, canis et bars parisiens.
Cette exception française racontée dans tant d'ouvrages des siècles derniers, traduisaient également la société de l'époque
C'est à ces tables que l'on fomentait les prochaines révolte et rébellion, c'est ici encore que s'affrontaient  en joutes verbales de fameux orateurs, même si, j'en conviens, la qualité des propos actuels tenus par les consommateurs manquent de profondeur, on s'attarde ici sur les résultats footbalistiques de la veille, mais enfin on se parle, on vit, on s'agace, c'est mieux que rien!

Je quitte ces brèves de comptoir et me dirige vers mon petit moment de plaisir olfactif.

Ici on surjoue la carte boudoir et lieu d'exception, vous arrivez dans une boutique qui ne prend même pas la peine de se vendre, on vient ici pour voir, regarder, admirer. Vous êtes chez le fournisseur attitré de la Maison Royale de France et de Napoléon...changement d'ambiance, avec le café plus haut où on tranche volontiers des têtes même celles peu royales des joueurs de foot (à chacun ses croyances) !

L'on m'a autorisé une seule photo...J'en ai donc volé 2 !
DSCF6330





















Je vous accorde bien volontiers que le côté cérémonial fait partie à 100% du marketing de la marque, tout comme ces cloches de verre dans lesquelles sont présentés comme des essences rares, les bougies et parfums d'ambiance aux étiquettes dorées et aux noms tout aussi dorés...

Nous sommes dans le luxe et tout nous l'indique, la richesse et la diversité des fragrances, les boîtes coffrets de présentation, la mise en scène et l'évocation historique présente jusque sur le chevalet joliment calligraphié, dressé devant chaque dôme de verre.

DSCF6331












Même si ça m'agace un peu tout ce tralala, ces bougies sont un pur délice, la mèche en pur coton tissé, la cire 100% végétale, confèrent à ces petites bombes olfactives, un émerveillement sensoriel rarement égalé (selon mon expérience)
DSCF6332






Publié dans escapades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article