Les arpents verts revisités (Flumserberg 1)

Publié le par becassinechezheidi.over-blog.com

Vous vous souvenez de cette série américaine des années 70, où un couple de new yorkais s'installait dans un bled perdu des états unis ? Ben ch'crois que j'ai vécu un remix ce dimanche.

 

Ne croyez pas que je n'ai que ça à faire, ou que ça fait partie d'un stage d'intégration imposée aux "passuisses" (vous savez? les autres) mais je l'avoue, j'ai un réel intérêt pour les activités rurales de mes hôtes- dont je ne soupçonnais même pas l'existence il y a 23 mois de ça - !

 

Après avoir joué à la torera très apprentie, j'ai expérimenté une autre des coutumes alpestres locales : la course de vaches.

 

Nous nous rendons dimanche matin à Flumserberg dans le canton de St Gall, à près de 1 500m d'altitude et sous un soleil éclatant.

001

 










 

 

 

 

On suit la flèche et nous grimpons la route qui nous mène aux festivités promises. Sur notre gauche, 003

domine l'imposante chaîne de montagnes dénommée Churfürsten, qui semble être l'oeuvre d'un allumé de la tronçonneuse comme celui rencontré quelques mètres plus haut.

016










Ce sculpteur animalier carbure à des produits, maintenant bien connus par mes fidèles lecteurs, 018

les inévitables Krumme, posés sur une bille de bois entre le bidon d'essence et le casque anti-bruit ! Mais, ceci n'est qu'une parenthèse, juste pour
constater que cela reste  une valeur sûre pour le Suisse artistique - même tronçonneur...






Revenons à nos moutons, ou plutôt à ce magnifique défilé haute-couture auquel nous avons assisté. Encore robustes et rutilants malgré leur grand âge, nous admirons l'ascension des tracteurs conduits fièrement par leur pilote 


006 009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui, encore une fois, portait haut les couleurs du pays.


013

 020










Après des recherches approfondies, je découvre que le tracteur Bührer (largement représenté) est ici une institution. De fabrication suisse, il a ses adeptes, voire ses fans, et l'on vante sur le site du constructeur la douceur de parcourir le pays avec son engin, muni, pour l'occasion, d'un attelage sur lequel est posé un chalet en bois. Non, vous ne rêvez pas, le service presse a relaté le journal de voyage d'une famille qui s'est rendue en Italie avec cet engin !!!


Mais la perle reste ça : 

à l'opposé de la douceur de vivre, comme quoi cet engin peut se montrer indispensable selon son utilisation ...

 

 

 

 

 

L'ex-parisienne que je suis, malgré une enfance à la campagne, reste effarée mais aussi morte de rire devant ces images.

Je sens la consanguinité avec nos autres lointains cousins canadiens mâtinée avec un animal de la forêt pas encore définie...

mais je suis sur le coup et vous tiens informés.


suite au prochain épisode
 


 

 

 

 







Publié dans made in suisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pat 31/10/2012 12:57


Enfin lu ! Super ! J'attends la suite de l'histoire avec impatience et surtout des résultats sur ton enquête.


Bisous

Lisa 24/10/2012 17:25


J'ai hâte de te voir débarquer à Zurich avec un tel engin ;)

becassinechezheidi.over-blog.com 24/10/2012 17:39



tu sais bien que je suis trop écolo pour ça!