un petit moment de douceurs

Publié le par becassinechezheidi.over-blog.com

Les jours raccourcissent comme peau de chagrin, le brouillard reste collé aux vitres, et l'automne sent l'hiver.
Pourquoi ne pas mettre à profit ce moment frileux pour renouer avec les fondamentaux, les après-midi où nous nous essayions avec mère ou grand-mère à confectionner crêpes et délicieux gâteaux. Les heures précieuses que l'on nous consacrait enfin à nous apprendre, à nous transmettre, recettes et cultures familiales.
 
Les dimanches matin pendant lesquels ma mère s'affairait en cuisine, à éplucher les coings du jardin qui finissaient dans la bassine  en cuivre avec sucre et eau et terminaient vaillamment en une délicieuse pâte brillante, étirée sur marbre, aux reflets dorés dont le parfum me caresse encore les narines à sa simple évocation.

Non, maman n'est pas revenue dans ma cuisine, ce temps appartient au passé et enrichit quelques plats quotidiens.
C'est une fée qui nous a consacré 3 bonnes heures entre fouet et baguette magique, elle nous (une amie et moi) a enseigné l'art du macaron. Car oui, il s'agit bien d'un art, avec ses rituels, son savoir-faire et une précision quasi horlogère dans la pesée des ingrédients et l'assurance du geste.
DSCF6805












La fée Laetitia déballe son matériel de professionnel et m'impressionne avec son thermomètre de confiseur, ses adorables balances électroniques, ses tamis, son sourire et son professionnalisme.
DSCF6811













Nous nous laissons guider  par les nombreux trucs et astuces et regardons avec curiosité les petits gâteaux prendre doucement forme
le maniement de la poche à douille est redoutable et dévoile mes incompétences à reproduire un geste qui semble si simple pourtant
DSCF6807












Nous avons, en plus, la chance d'avoir un tapis en silicone comme patron, aux formes déjà dessinées.
DSCF6809













Quelques manipulations, tours de passe-passe et cuisson plus tard, nous arrivons à un résultat presque honorable.
DSCF6815












Après un montage consistant à assembler par paire chaque coque préalablement garnie de la ganache chocolat-carambar ou d'un assemblage au citron
DSCF6817












nos petites bouchées pourront être dégustées... après un séjour de 24h (trop trop long!!!) au réfrigérateur.
DSCF6821












Un livret de la recette détaillée nous a été remis et cette jolie boîte en carton contient notre production.

Merci encore à la délicieuse pâtissière de nous avoir initié au macaronage qu'il ne nous reste plus qu'à refaire, même si je n'exclus pas une séance de rattrapage, juste pour le plaisir.

Publié dans escapades

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Astrid 28/11/2013 22:12


Bonsoir "Bécassine",


J'ai découvert ce blog via le site de Laetitia, chez qui je vais moi aussi apprendre à faire des Macarons.


Joli blog que celui de Bécassine. Celle-ci a accompagné toute mon enfance: série complète de ses aventures, poupées, etc... Bécassine, c'est magique pour moi!


Je ne suis pas bretonne mais été initiée par mon père dont la mère née en 1901 a grandi au temps de Bécassine.


Astrid, une franco-allemande depuis bientôt 5 ans à Zurich


 

becassinechezheidi.over-blog.com 02/12/2013 19:04



Bonsoir Astrid


Merci pour votre gentil message, c'est la gourmandise qui vous a conduite à me lire et j'en suis ravie!


Quant à Bécassine elle se délecte des anecdotes vécues chez Heidi et se nourrit chaque jour de nouvelles expériences. Je profite du regard français (pas complètement perverti!!!) et du bon sens
paysan de la sympathique bretonne pour y mettre mon grain de sel...


 


Merci encore et peut-être à une prochaine fois lors d'un atelier pâtisserie de la charmante Laetitia



The Sister Theory 21/10/2013 18:26


Je n'ai qu'un MOT : MIAM!


Et encore plus MIAM quand on y participe :)

Dominique 12/10/2013 20:40


Eh voilà encore une victime de la fée Laetitia :)  Mais qu'elle bonheur de savourer  toutes ces douceurs.


Dominique